Cocorico

19 Quelle image devons-nous donner ? Face à l’échec de la mission de la RTBF en la matière, et au sous-financement de Fédération Wallonie-Bruxelles, le domaine culturel ne devrait-il pas revenir à la Wallonie ? Lucien Mahin rappelle enfin qu’il est toujours possible de mettre les pièces sur le web et qu’il s’agit d’une perspective prometteuse... Quelles conclusions peut-on tirer de ce colloque, demande le modérateur ? Michel Robert, comme les autres participants d’ailleurs, estime que le théâtre en langues régionales n’est pas mort et qu’il a, au contraire, un rôle important à jouer pour l’approche du wallon et de la pérennisation de ce qui est notre patrimoine linguistique. Christian Derycke est plein d’espoir, même si il est nécessaire de réapprendre la langue aux jeunes. Il faut inciter les gens à venir, encore plus nombreux, au théâtre en langue régionale. Roland Thibeau suggère aussi de s’ouvrir à ce qui se fait ailleurs et il estime que l’avenir est aux échanges entre régions d’oïl, comme ce fut déjà le cas, dans le domaine de la prose littéraire, avec Le Voyage en Oïlie. René Mairy se montre, lui aussi, optimiste, de même que Michel Meurée ; ce dernier constate une belle évolution des cercles dramatiques en ce qui concerne la qualité des spectacles et un rajeunissement du public, gages du rôle important du théâtre. Claudine Franceschini croit qu’il est tout à fait essentiel d’y amener des enfants, la seule relève envisageable. Léon Hansenne rappelle que, bien conduites, les troupes de jeunes peuvent produire de bons spectacles ; il prend en exemple, dans le domaine de la chanson, le succès que la chorale de jeunes Courcellois a rencontré, et continue de rencontrer, en interprétant des textes de MarieFrance Gilles mis en musique par Pascal Héringer ; textes qui ont, par ailleurs donné lieu à un beau volume où l’original en wallon est accompagné d’une traduction française ainsi que d’un CD. Roland Thibeau en conclut dans la foulée: « L’espoir, ce sont les enfants et la crainte… ce sont les adultes !»

RkJQdWJsaXNoZXIy Nzk4ODg=