Cocorico

3 LIVRES NOUVEAUX EN WALLON Une chronique de Joseph Bodson Jean-Luc Fauconnier, Dès bièst’rîyes al chûte da Fibonacci, fibs, El Bourdon, Châtelet, 2022, 72 p. Vous ne savez pas ce que c’est, les « bêtises » de Fibonacci ? Vous ne savez pas non plus qui c’est Fibonacci ? Eh bien, moi non plus, je ne le savais pas. Et je ne vous dirai pas qui c’est, Fibonacci. Ni un fib. Ce serait vous gâter le plaisir de la découverte. Par contre, je sais fort bien qui c’est, Jean-Luc Fauconnier. Un éminent promoteur du wallon, plein d’idées et d’initiative. Je le dis sans moquerie, et j’ai presque envie d’écrire moteur, plutôt que promoteur. El bourdon, c’est lui. El Môjo dès Walons, c’est lui aussi. Avec d’autres, bien sûr, mais toujours en flèche. Et le plus fort, c’est qu’il trouve encore le temps d’écrire. Des poèmes, des haïku, des fôves, des nouvelles, que sais-je encore…Avec un style bien à lui, plein d’humour et de fantaisie. Un arsoûye, dirions-nous en wallon, ce qui n’a pas le même sens qu’en français. Ou bien même un fichô, parfois. Inimitable, et pourtant, il se rattache à une longue suite d’écrivains de chez nous. Avec une pointe d’émotion en prime, comme chez Bob Deschamps, par exemple. Comme chez le Baron d’ Fleurû. Vous nous la baillez belle, cela vous tire d’affaire, cela vous épargne de nous expliquer ce que c’est que les bêtises de Fibonacci…Bon, je vais être bon prince. Disons que nous sommes au royaume des nombres, qui a ceci de particulier que certaines suites d’entre eux ont des propriétés…des propriétés… enfin, ce n’est pas le royaume des ombres, et Jean-Luc Fauconnier explique tout cela fort bien. Vous verrez. De plus, ces suites donnent naissance à des spirales, comme sur la couverture du livre. De l’arithmétique, on passe à la géométrie, et même aux logarithmes. Et enfin, des logarithmes à la poésie, car, dans la foulée, de petits malins ont inventé une nouvelle forme fixe de poésie, vingt syllabes en tout. Ouf ! A présent, en place…repos, comme disait mon adjudant. C’est à vous donner le tournis, n’est-il pas ? Allons, pour vous remettre, un petit fib, rien qu’un : ène bèle blantche chwine a fét s’ nid dissus l’tchiminéye fôra ratinde pou l’ ramonér (Une / belle / cigogne blanche / a fait son nid / sur la cheminée / on ramonera plus tard ) Joseph Bodson

RkJQdWJsaXNoZXIy Nzk4ODg=